Fondation NRJ

Ce site nécessite un plugin Adobe Flash 8 ou supérieur.
Nous vous invitons à le mettre à jour en cliquant ici.

 

Mercredi 4 Juin, La Fondation NRJ a remis son Grand Prix Scientifique de 100 000 euros à un chercheur en neurosciences, pour ses travaux sur la génétique et la pathophysiologie des maladies neurodéveloppementales.

 

Lors d’une cérémonie solennelle sous la Coupole de l’Institut de France mercredi 4 Juin à 15h00, la Fondation NRJ pour les neurosciences a attribué son Prix scientifique d’un montant de 100 000 euros au Professeur Jamel Chelly, pour encourager une recherche pionnière sur la génétique et la pathophysiologie des maladies neurodéveloppementales.


http://grands-prix-2014.institut-de-france.fr/sites/grands-prix-2014.institut-de-france.fr/files/styles/medium/public/jamel-chelly.jpg?itok=dmnTSNTJ

Professeur Jamel Chelly

Depuis ses premiers travaux consacrés à l’étude de la transcription et de la transmission génétique, qui lui ont permis de spécifier le rôle du gène de la dystrophine dans les tissus normaux et pathologiques de patients atteints de myopathie de Duchenne et de Becker, le Professeur Jamel Chelly n’a cessé de s’intéresser à l’implication des facteurs génétiques dans la transmission et la pathogénie des maladies neuro-développementales.

 

Diplômé de l’Université de Médecine de Sfax, en Tunisie et après un doctorat en génétique humaine à l’Université de Paris Descartes, il entre au CNRS en 1987.

 

En 1995, il crée à l’Institut Cochin le Laboratoire de Génétique et physiopathologie de maladies neurodéveloppementales où il étudie les malformations cérébrales et développe des projets visant à identifier des gènes impliqués dans les déficiences intellectuelles (DI). Afin de favoriser les avancées de ses travaux de recherche, il crée avec d’autres scientifiques européens, le Consortium Européen sur les Déficiences Intellectuelles (Euro-MRX) qui joue un rôle décisif dans de nombreuses découvertes récentes touchant au rôle du chromosome X ou aux troubles de la migration neuronale. Professeur depuis 2003 à l’Université de Paris Descartes, il dirige actuellement une équipe de recherche à l’Institut Cochin et un laboratoire de diagnostic des maladies génétiques à l’Hôpital Cochin.

 

 LA FONDATION NRJ

 

La Fondation NRJ créée en 1999 à l’initiative de Jean-Paul Baudecroux (Président–Directeur général de NRJ Group) et sous l’égide de l’Institut de France de France a pour objet de concourir à la recherche médicale, dans le domaine des neurosciences.

Elle attribue chaque année un Prix scientifique de 100 000 euros, destiné à récompenser et à encourager une équipe française ou européenne, et ayant acquis une notoriété internationale dans le domaine des neurosciences.

 

Un jury scientifique, composé de personnalités représentatives de la communauté scientifique et présidé par le Secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences, procède à la sélection du lauréat au vu des dossiers reçus par appel à candidatures.

Au-delà de son Prix scientifique annuel, la Fondation NRJ distribue également quatre subventions annuelles de 40 000 euros à de jeunes équipes françaises

 

Grâce à ses aides financières, la Fondation NRJ peut atteindre son objectif de soutenir la recherche scientifique et médicale dans le but de permettre le recul de maladies touchant des millions d’individus dans notre société et de faire avancer la connaissance sur le cerveau et les mécanismes cérébraux.

 

EN 2015

Le Prix scientifique doté de 100 000 euros sera attribué sur le thème :

«la Neuro-imagerie Fonctionnelle». 

 

Après 15 ans d’existence, la  Fondation NRJ a fait ses preuves et déjà attribué plus de 4 millions d’euros de subventions à plus de 80 chercheurs / professeurs / docteurs / directeurs de recherches et leurs équipes. Le Prix scientifique a eu pour thème des domaines d’une grande diversité dont : « physiologie et pathologie de l’oreille interne », « pathologie du système visuel », « la sclérose en plaque », « la douleur et ses traitements », « la maladie d’Alzheimer », « la sclérose latérale amyotrophique ou la maladie de Charcot », et « physiologie et physiopathologie des troubles du sommeil ».

 

Toutes les infos sur www.fondationnrj.fr

 

 

PRIX SCIENTIFIQUE FONDATION NRJ

2014
Professeur Jamel Chelly, pour encourager une recherche pionnière sur la génétique et la pathophysiologie des maladies neurodéveloppementales.

 

2013
Dr Massimo ZEVIANI pour encourager ses travaux sur la Génétique des maladies dégénératives

 

2012 
Professeur Medhi Tafti et Mme Isabelle Arnulf pour encourager leurs travaux sur la physiologie et physiopathologie des troubles du sommeil tels que la démence ou la narcolepsie.

 

2011 
Professeur Vincent Meininger et Docteur Séverine Boillée pour encourager leurs travaux sur  la sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Charcot

 

2010 
Docteur José Antonio Esteban et Professeur Bruno Dubois pour leurs travaux sur le thème de la maladie d’Alzheimer.

 

2009 
M. Luis Garcia-Larrea et M. John N.Wood, deux chercheurs en neurosciences pour leurs travaux sur le thème de la "douleur et ses traitements"

 

2008 
Mme Anne Baron-Van Evercooren et Professeur Catherine Lubetzki, pour récompenser et encourager leurs travaux sur le thème de la
« Sclérose en plaques »

 

2007 
Professeur Francis Eustache et Docteur Béatrice Desgranges sur le thème « pathologie de la mémoire »

 

2006 
Professeur José-Alain Sahel pour ses travaux sur le thème « pathologie du système visuel »

 

2005 
Professeur Patrice Tran Ba Huy et le Professeur Guy Richardson pour leurs travaux sur le thème «la physiologie et pathologie de l’oreille interne »

 

2004 
Docteur Piotr Topilko pour ses travaux sur les cellules souches neurales

 

2003 
Professeur Olivier Dulac et son équipe pour leurs travaux sur l’épilepsie chez l’enfant

 

2002
Docteur Antoine Guedeney pour ses travaux de recherche sur les dépressions précoces des bébés

 

2001 
Docteur Catherine Billard pour ses travaux sur les troubles spécifiques et graves de l’apprentissage de l’enfant en particulier la dyslexie

 

2000
Professeur Alain Fisher pour ses travaux en thérapie génique chez l’homme

 

ton premier don
Ce site nécessite un plugin Adobe Flash 8 ou supérieur.
Nous vous invitons à le mettre à jour en cliquant ici.